Pas loin de chez nous, en Pologne, on lance un programme d’un pays sans lesbienne, sans gay, sans bisexuel, sans transgenre, sans personne queer ni intersexuée. Au-delà du bafouement total de nos natures humaines, ce programme revient à s’attaquer aux minorités. Alors, que nous tous, autant que nous sommes, faisons obligatoirement partie d’une minorité à un moment et dans un contexte donnés. Que ce soit par rapport à notre religion, notre origine, notre ethnie, notre maladie, notre handicap, nos goûts, notre orientation sexuelle, et que sais-je encore.
Il faut que la ségrégation des minorités cesse ! Nous ne le répèterons jamais assez : notre force commune repose sur nos différences !

Aussi, le mouvement audonien propose, entre autre (et à notre échelle municipale, bien évidemment) :

▶️ De créer un programme de sensibilisation contre les harcèlements scolaires, les discriminations racistes et sexistes, les stéréotypes de genre.

▶️ D’intégrer les évènements nationaux et mondiaux pour la lutte contre les discriminations comme la marche des fiertés, la journée contre l’esclavage ou encore celle du racisme.

▶️ Adopter un plan de lutte contre les discriminations dans l’espace public (comme rétablir les toilettes publiques, l’éclairage de nuit et les bancs pour que les femmes, les seniors et les enfants ne soient pas écartés de la vie publique).

▶️ D’avoir une page dédiée dans le journal municipal à l’actualité des personnes en situation de handicap pour informer et sensibiliser.

Ne nous divisons pas. Notre force est de rester ensemble avec nos différences.

https://charliehebdo.fr/…/i…/pologne-ouvre-chasse-aux-gays/…